Le plomb dans l’immobilier

Plus récemment, des dérivés du plomb ont été utilisés dans l’immobilier, particulièrement dans les peintures. Bien que l’interdiction de la peinture au plomb date de 1948, de nombreux bâtiments anciens comportent encore ce type de peinture, parfois recouvertes plusieurs fois par d’autres couches de peinture.

Dans l’immobilier ancien, le plomb présente donc un risque :

  • dans les canalisations d’eau potable

  • dans les peintures au plomb

 

Peinture contenant du plomb

plomb_immoLa peinture à base de plomb, résistante à l’humidité,  a été employée au cours des siècles précédents comme barrière contre l’humidité. On trouve donc souvent cette peinture dans les pièces humides, sur la partie inférieure des murs périphériques, sur les fenêtres, …

La peinture au plomb prédomine dans l’habitat ancien malgré les rénovations. Le plus souvent en effet les couches de peinture ont été superposées sans décapage sur les éléments de construction. En tout état de cause, même avec un décapage, il est difficile de faire disparaître les traces de plomb sur les éléments en bois qui ont la capacité d’absorber profondément la peinture.

Sur les éléments anciens on trouve donc des couches (en général les plus profondes) contenant du plomb et des couches superficielles n’en contenant pas. Les appareils à fluorescence X détectent le plomb sur toute l’épaisseur du revêtement et calculent un indice de profondeur permettant d’estimer la profondeur de la couche contenant du plomb.

Exposition au plomb

La peinture au plomb ne présente un danger que si elle est dégradée (ex : photo). En ce cas la réglementation prévoit que l’opérateur évalue l’état de dégradation  de la peinture. On considère en effet qu’un jeune enfant, peut détacher des fragments de peintures dégradées et, par un acte réflexe, les sucer ou les avaler.

Dès qu’une peinture présente une dégradation, la réglementation stipule que, quelle que soit la profondeur de la couche contenant du plomb, il y a exposition au plomb.

Et les canalisations en plomb ?

La recherche du plomb dans le réseau d’eau potable se fait par une analyse chimique de l’eau et une inspection des canalisations et des branchements. Si l’utilisation de robinets anti-plomb permet de réduire la teneur en plomb de l’eau, elle permet rarement d’atteindre le seuil recommandé.

La seule solution demeure donc le remplacement de toutes les canalisations plomb, d’autant plus que le seuil admissible passera à 10mg/l en 2013.

 

Laisser un commentaire